• Stats

    • Membres : 43
    • Articles : 1016
  • En ligne

    • 62 invités
    • aucun membre
Suivi

Madipédia 3.0

mardi, 12 11th

Last updateSam, 25 Juil 2015 10am

Vous êtes ici : La Découvrir Patrimoine

La cascade de la Ravine Baron (Absalon)

Catégorie : Patrimoine Publié le 24 décembre 2013
Affichages : 2540
Impossible de trouver une cascade plus facile d'accès que celle-ci! Située à peine à cinq minutes du centre de Fort-de-France, elle se trouve à gauche après le jardin de Balata, en dessous d'un pont. Il n'y a pas de place pour se garer juste à côté du pont, alors continuez tout droit jusqu'à un bâtiment jaune orangé, laissez-y la voiture et revenez à pied jusqu'au pont. Sur la gauche du pont, il y a un escalier qui mène à la cascade.

Très simple de s'y rendre, il est assez surprenant de trouver une cascade si proche de la capitale, presque dépaysant! Végétation luxuriante, magnifique bassin, pensez aux maillots de bain et à l'appareil photo.

L'endroit est très agréable donc très apprécié et étant donné sa proximité avec la ville, très fréquenté. Évitez donc de vous y rendre le weekend, si vous ne souhaitez pas être les uns sur les autres, ça devient vite petit...

La pêche à la nasse

Catégorie : Patrimoine Publié le 24 octobre 2013
Affichages : 851
C’est une technique de pêche très pratiquée par nombre de pêcheurs le long des côtes. La nasse est un casier de forme variée, faite auparavant en bambou, mais qui est constituée aujourd’hui d’une armature en bois ou en fer à béton et d’un treillis en grillage métallique.

La ratière

Catégorie : Patrimoine Publié le 22 mars 2013
Affichages : 966

En Martinique, la ratière est le nom donné au piège pour attraper les crabes. Les chasseurs les disposent sur les trous de crabes avec un appât odorant (melon, canne, ananas...). La pierre empêche au crabe de soulever le couvercle. Le crabe rentre dans la ratière et quand il essaie de récupérer l’appât, le couvercle se referme et bouche l’entrée de son terrier. Il se retrouve coincé dans la ratière.
Source image : passimage.com - Source texte :

Le conte créole

Catégorie : Patrimoine Publié le 31 décembre 2013
Affichages : 970
La pratique des contes, racontés principalement le soir à la veillée, diminue indéniablement dans la société moderne, et notamment dans les villes : des anthropologues ont pu à ce propos souligner le rôle négatif sur ce plan du travail des femmes, tandis que la difficulté d'organiser des veillées mortuaires en ville diminue aussi le rôle du conteur dans la société créole. Au cours des trente dernières années, de nombreux recueils de contes traditionnels ont été publiés et étudiés par les linguistes ou les anthropologues. Ces recueils, fort utiles pour l'information des jeunes générations qui ont de moins en moins de chance de recevoir directement cette tradition orale, aident à conserver (mais figent aussi) ces récits qui se sont transmis au cours des siècles aux Antilles, en Haïti, en Guyane, en Louisiane, et dans toutes les aires créolophones de l'Océan Indien (Réunion, Maurice, Seychelles...)

Commentaires

Annonces

PDF

La biodiversité se raconte Télécharger
La Montagne Pelée et l'effroyable destruction de Saint-PierreLa Montagne Pelée et l'effroyable destruction de Saint-Pierre Télécharger
Les zones humides de la Martinique Télécharger
La mangrove de Génipa Télécharger

Newsletter

Vous êtes ici : La Découvrir Patrimoine