• Stats

    • Membres : 43
    • Articles : 1016
  • En ligne

    • 60 invités
    • aucun membre
Suivi

Madipédia 3.0

mardi, 12 11th

Last updateSam, 25 Juil 2015 10am

Vous êtes ici : La Connaître Faune, Flore Faune Oiseaux Le moqueur gorge-blanche

Le moqueur gorge-blanche

Le moqueur gorge-blanche est classé « En danger » au niveau mondial (BirdLife, UICN, 2008), et menacé d’extinction à la Martinique.
Identification
Cet oiseau ne peut être confondu avec aucune autre espèce vivant dans la même aire de distribution. Chez l'adulte, le front, le capuchon, la nuque, les couvertures alaires, le dos et le croupion forment un ensemble brun noirâtre qui prend une légère nuance roussâtre sur le bas du dos et le croupion. Les primaires, les secondaires, les tertiaires et les rectrices sont également brun noirâtre. Les lores et les oreillons sont noir terne. Le menton, la gorge, la poitrine et le ventre sont uniformément blanc pur. Les flancs soit brun noirâtre, la zone anale brun foncé. Les iris affichent une teinte rouge ou brun rougeâtre. Le bec est noir avec une tache brune à la base de la mandibule inférieure. Les pattes sont vert foncé.

Les juvéniles sont entièrement brun chaud. Ils acquièrent une tache couleur crème sur la poitrine lorsqu'ils prennent de l'âge.
 
Chant
Le chant est une série de courtes phrases "te-ru-ti" ou "ti-a-ritu". Les cris sont des "chek-chek-chek-chek" rauques. Quand il est alerté par la présente d'un prédateur, le moqueur gorge-blanche émet une sorte de grognement grave "grok-grok" à intervalles rapprochés.
 
Habitat
On trouve le moqueur gorge-blanche sous deux formes distinctes : la race nominale R.b. brachyurus vit dans l'île de la Martinique où elle est restreinte à une petite parcelle d'environ 5 kilomètres carrés dans la péninsule de la Caravelle. La race R.b.sanctaeluciae, comme son nom l'indique, vit à Sainte Lucie sur la côte nord-est, entre la vallée de la rivière Marquis et le refuge de l'île de la frégate. Sur les deux îles, cet oiseau fréquente les zones boisées arides et semi-arides, ainsi que les broussailles qui produisent un litière de feuilles abondante. Dans ces régions, le sous-bois est souvent clairsemé mais parfois on y trouve des fourrés épais. A Sainte Lucie, dans le nord de son aire de distribution (région de Petite anse et de Dennery) le moqueur gorge-blanche a tendance à occuper les bordures des ravins et des petites rivières, mais dans le reste de cette île, on le trouve également sur les versants secs des collines, éloignés de points d'eau. Cet oiseau tolère une modification assez importante de son habitat et il lui arrive assez fréquemment de s'installer dans des forêts secondaires et dans des buissons. Occasionnellement, on peut aussi l'apercevoir dans des clairières et des petites parcelles cultivées, bien qu'il ne niche pas dans ce genre d'habitat artificiel.
 
Comportements
Cet oiseau passe beaucoup de temps à terre. Il recherche sa nourriture dans la litière de feuilles qu'il balaie énergiquement avec des mouvements latéraux du bec. Il cueille également des baies dans le feuillage des arbres en voletant et agitant maladroitement les ailes. Quand il est agité, il lui arrive d'abaisser les ailes et de les contracter nerveusement mais jamais il ne les fait trembler, malgré le surnom qui lui est parfois accordé (trembleur à gorge blanche). Le moqueur gorge-blanche vit principalement en couple. Ce n'est pas un oiseau très farouche et il est assez facile à observer malgré le peu de lumière qui éclaire les sous-bois dans lesquels il vit.
 
Nidification
Le nid est une construction volumineuse en forme de coupe placée dans un arbre ou dans un arbuste entre 1 mètre 50 et 5 mètres au-dessus du sol . La ponte comprend habituellement 2 oeufs de couleur bleu verdâtre sans la moindre tache. La période de reproduction se déroule du mois d'avril au mois de d'août. La durée d'incubation, le temps passé au nid et le détail des soins apportés par les parents aux jeunes sont à ce jour peu connus. Apparemment, les oisillons quittent le nid alors qu'ils sont encore peu experts en vol. Ils restent à proximité et continuent à être nourris au sol par les parents. Les moqueurs gorge-blanche peuvent mener à terme plus d'une nichée par saison. D'après des renseignements collectés il y a peu de temps, la reproduction est parfois coopérative. Dans ce cas, le couple de nicheurs bénéficie de l'aide de 2 ou 3 assistants qui sont issus des couvées précédentes. Ces assistants appartiennent à n'importe quel sexe.
 
Régime
Les moqueurs gorge-blanche se nourrissent principalement d'insectes. Leur régime est complété par quelques ressources d'origine végétale, en particulier des baies et des graines.
 
Protection / Menaces
La population de Martinique subit un important déclin. Le dernier recensement datant de 2003 indique que les effectifs varient entre 1300 et 2600 adultes nicheurs répartis de la façon suivante : 200 à La Martinique, 1100-2400 à Sainte Lucie. Cette espèce souffre principalement de deux menaces : la destruction de son habitat et sa prédation par des mammifères introduits par l'homme. En ce qui concerne la première menace, les humains continuent à investir dans de nouvelles infrastructures (développement des habitations, construction de routes, augmentation des surfaces cultivées, accroissement du tourisme hôtelier). La deuxième menace n'est pas la moindre. A Sainte Lucie, pas moins de cinq espèces de mammifères importés par l'homme sont susceptibles de porter atteinte à la reproduction : les rats (Rattus rattus), les souris domestiques (Mus musculus), les mangoustes (Herpestes auraupunctatus), les chats sauvages (Felis catus), et les porcs sauvages (Sus scrofa). Les mangoustes, rendues responsables du déclin, sont présentes dans toute l'île et dans toutes les sortes d'habitat. Comme les nids de moqueur sont situés à faible hauteur, elles sont censées s'en prendre assez aisément aux nichées et au oisillons.
 
 
 
Source image : lifecapdom.org - Source texte : oiseaux.net

Commentaires

Annonces

PDF

La biodiversité se raconte Télécharger
La Montagne Pelée et l'effroyable destruction de Saint-PierreLa Montagne Pelée et l'effroyable destruction de Saint-Pierre Télécharger
Les zones humides de la Martinique Télécharger
La mangrove de Génipa Télécharger

Newsletter

Vous êtes ici : La Connaître Faune, Flore Faune Oiseaux Le moqueur gorge-blanche